Quelles sont les choses à connaître avant l’achat d’un drone ?

Cela fait pas mal d’années déjà que les drones connaissent de plus en plus d’ampleur à travers le monde entier. Ces petits engins volants ne cessent de se développer grâce aux grandes avancées technologiques et par conséquent, leur usage devient de plus en plus complexe. C’est pourquoi il faut prendre en compte certaines précautions avant de se lancer dans l’achat d’un modèle en particulier. D’ailleurs, de nouvelles règlementations viennent de sortir concernant les drones caméras les plus sophistiqués.

Des modèles de drone pour tous les goûts

Qui n’a pas été tenté une seule fois de vouloir acquérir un drone pour pouvoir jouer les grands vidéastes ? Il est vrai que ces petits avions laissent rêver, mais il faudra trouver le bon afin d’en obtenir totale satisfaction. Si vous débutez, il serait bien d’opter pour un modèle de petite taille. Réputé pour sa robustesse, le petit drone peut être muni d’une mini caméra qui vous permettra de prendre des photos chez vous dans un premier temps afin d’être à l’abri de tout crash. Notez que l’objectif photo sera déjà sophistiqué. Parmi les marques accessibles aux débutants figurent le Hubsan et le T2M. Il faut noter que leur rapidité est aussi exemplaire.

Si vous êtes sur la voie de la progression, vous pouvez monter en gamme en optant pour un modèle de chez DJI, tel qu’un Mavic, qui est réputé pour ses belles vues aériennes. Son autonomie de 10 minutes vous permettra déjà de prendre des en Full HD pendant vos sorties, ou si vous partez quelques jours en vacances. Ces modèles sont plus compacts et se plient facilement pour atterrir confortablement au fond de votre sac, ils ne craindront aucunement les chocs et les secousses.

Quant aux professionnels, ils sont plus attirés par les gammes plus développées telles que les Phantom 4, ou Inspire. On retrouve surtout ce genre d’engins chez les fans de cinématographie. Il y a même des marques qui proposent des drones en mode go pro avec 4 heures d’autonomie pour les amoureux du monde marin comme le montre le site Drone France.

De nouvelles règlementations à respecter

Cette année, de nouvelles normes sont entrées en vigueur concernant l’utilisation des drones, surtout celles pesant plus de 800 grammes, alors qu’auparavant seuls les modèles pros étaient régis par une ou deux règlementations. Désormais, ces drones devront être immatriculés et leur détenteur se munir d’un permis ou d’un brevet. Fort heureusement, toutes les démarches pourront se faire en ligne et chacun pourra être accompagné virtuellement lors du remplissage de la fiche.

Les fabricants de ces engins ont aussi été contraints d’y rajouter quelques dispositifs, tels que de petites lumières ou des signaux sonores d’avertissement, ce qui n’est pas vraiment évident. Et pour éviter les sanctions qui peuvent être violentes, ils ont dû contraindre à leur tour les pilotes de drone à effectuer des mis à jour de logiciel afin de suivre la conformité de leurs anciens produits.

Depuis peu, la hauteur et la vitesse de pilotage des drones, ainsi que leur temps de vol ont dû être limités dans certaines zones, surtout chez ceux qui n’ont pas renouvelé leur version de mise à jour. Mais en même temps, une notice de renseignement est fournie avec le drone pour faire connaître ces règlementations aux revendeurs et aux acheteurs. En effet, une infraction, même involontaire, pourrait amener jusqu’à 6 mois d’emprisonnement. Il faudra donc s’assurer d’avoir tous les papiers en main lorsque vous ferez l’acquisition de votre petit bijou.